Commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918

Le 11 novembre, la France rend hommage à tous ceux qui sont tombés pour elle pendant la Première guerre mondiale (1914-1918). Une cérémonie de la commémoration du 101-ème anniversaire de l’Armistice a également eu lieu au Lycée français de Bakou, avec la participation de M. Zacharie Gross, Ambassadeur de France en Azerbaïdjan, de M. Mirsahib Musayev, manager général du Lycée français, et de M. Philippe Cirot, directeur du Lycée français. Des poèmes ont été lus, et les hymnes français et azerbaïdjanais chantés par les élèves.

L’Ambassadeur a prononcé le discours suivant :

" Monsieur le Directeur,
Monsieur le Manager général,
Mesdames et Messieurs,
Chers lycéens,

Des millions d’hommes sont morts dans une guerre qui de 1914 à 1918 a opposé une moitié de l’Europe à l’autre moitié de l’Europe. Ce fut une guerre terrible, dans les tranchées, dans le froid, la boue, les intempéries, la faim.

Les causes de la guerre sont complexes, liées aux nationalismes, à la soif de conquêtes et de victoires. Ce n’était pas, comme pendant la Seconde guerre mondiale, une guerre du Bien contre le Mal. C’était les Etats contre les Etats, empires contre empires, la France et ses alliés contre l’Allemagne et ses alliés.

Après cette « Grande Guerre », comme on l’appelle en France, beaucoup d’hommes et de femmes ont espéré que ce serait la « der des der » - que ce serait la toute dernière guerre.

Mais ce ne fut pas le cas, il y eut encore une autre guerre mondiale, terrible, avant que n’ait lieu la réconciliation entre la France et l’Allemagne.

Depuis la France et l’Allemagne sont devenus des pays amis qui font partie de la même Union, l’Union européenne.

Aujourd’hui nous fêtons l’Armistice. Ce n’est pas une victoire que nous honorons, mais le souvenir des hommes et des femmes qui se sont battus pour leur patrie, qui sont morts ou qui ont été blessés et qui ont voulu un avenir meilleur pour leur pays et pour le monde.

Je vous souhaite à tous un monde sans guerre, un monde meilleur. "

publié le 27/11/2019

haut de la page